Le nouveau pacte de responsabilité proposé au MEDEF par Hollande n'est il pas qu'une grosse ficelle de plus proposée pour gagner le temps du retour de la croissance ?

Cette proposition n'a t elle pas pour seul objectif de balayer la dernière trouvaille de son " futur ex premier ministre" au sujet de la remise à plat de la fiscalité du pays?
Il faut reconnaître au passage que cette idée avait stupéfait bon nombre de dirigeants économiques en faisant totalement oublier la contestation des bonnets rouges.
Mais la ruse est elle suffisante pour adapter le pays et son appareil productif abîmé depuis l'instauration des 35 heures en 1997 ?
Quels sont les ânes qui ne peuvent comprendre qu'en diminuant de 10% la durée du travail des entreprises dans une économie concurrentielle, le prix de vente des produits ne peuvent plus dans ces conditions faire face à ceux proposés par les concurrents .
En accroissant depuis 20 mois de plus de 30 milliards les charges et impôts divers qui pèsent sur notre appareil productif comment alors s'étonner de la mise en liquidation de plus en plus d'entreprises Françaises?
Pourquoi dans ces conditions avoir perdu deux années pour enfin se rendre compte que seules les entreprises sont par définition seules capables de créer des emplois?
pourquoi dans ces conditions avoir fait fuir ceux qui demain auraient été les seuls à pouvoir créer les nouvelles entreprises à haute valeur ajoutée ?
Toute l'erreur d'analyse du nouveau pouvoir reposait sur un mensonge :
en effet le retour de la croissance devait selon hollande moscovici et cahuzac reposer sur l'instauration des euro bonds qui auraient permis sans douleur de transférer la dette des pays européens sur le dos de l'europe et donc de la BCE
.Un grand emprunt européen aurait alors autorisé une certaines forme de reprise et une baisse visible des gros bataillons de chômeurs (plus de 5 millions toutes catégories confondues à ce jour)
et maintenant que va t il faire?
la construction du budget 2013 n'intégrait elle pas une croissance de 1,2% ? certes ramenée à 0,8% par le président lui même quelques mois plus tard pour s'achever à un déficit de 4,2% si loin des 3% promis jurés du président Hollande. et donc un dérapage du budget de plus de 20 milliards comme l'annonçaient la cour des comptes et plus encore le président de la commission des finances de l'assemblée nationale appartenant à l'UMP et présenté comme un menteur par moscovici et cahuzac dans cette même assemblée.
alors après le constat que le chômage ne recule pas et qu'il ne pourra plus jamais reculer sans une prise de conscience des réalités que reste t il à faire maintenant ?
quelle stratégie doit on suivre enfin :
pourquoi peuvent ils partir et pourquoi sont ils partis ?
sortie de crise au mieux en 2020
est ce le retour au bon sens enfin ?
la ruse d'hollande risque t elle d'aboutir à une catastrophe sociale ?
est ce enfin le changement ?
deux ans de galère pour rien ?