trois ans après la publication de cette note, nous avons enfin un ministère d redressement productif mais pour quoi faire?

 

certes la banque d'investissement au profit exclusif des PME vient de voir le jour, mais comme une belle voiture de course sans essence quels peuvent être les résultats? sans oublier que plus de 5 ans seront toujours impérativement nécessaires à l'éclosion d'une nouvelle entreprise et donc au recrutements de salariés.

 

par ailleurs avec l'exclusion définitive d'une nombre impressionnant de futurs créateurs d'entreprises innovantes depuis mai 2012, quelle sera la finalité de cette banque si les futurs patrons se sont tous exilés du moins pour les meilleurs , (32% de baisse de créations d'entreprises innovantes en une seule année depuis mai 2012 ?)

 

une des causes de l'explosion du chômage de la FRANCE au cours des 4 prochaines années trouvent une part de sa réponse dans " l'expulsion organisée par le gouvernement "de ces créateurs d'emplois qu'ils auraient pu devenir s'ils n'avaient pas été contraints de s'expatrier..

 

taxer les riches à 75% pourquoi pas? mais taxer par avance ceux qui n'ont pas encore pris le départ quelle absurdité! dont nous commençons seulement à vivre pour certains les conséquences. (40 000 chômeurs de plus fin avril 2013 et combien fin mai et d'ici la fin de l'année ? sans doute près de 4 millions ?

 

 

Rappel d'une note vieille de trois ans du 04/11/2010

 

France, la prospérité est possible en 2020

POURQUOI la FRANCE peut et doit s'en sortir d'ici 2020?

 

La FRANCE représente moins de 1% de la population du monde et son PIB est approximativement de 2500 milliards de $ par an soit sur les 60 000 milliards de $ du PIB mondial c'est à dire: près de 5%.

Certes depuis 1974 nos budgets sont en déficit chronique avec une accélération en 1981 due au recrutement massif de deux millions de fonctionnaires supplémentaires, mais également et surtout depuis l'ouverture des noyaux durs du capital de nos rares grandes entreprises aujourd'hui toutes contrôlées par des fonds étrangers (merci fabius)

Mais l'avenir est devant nous en effet la France contrairement à ses concurrents est encore un pays agricole. 3% de la population active mais second pays agricole du monde.

Nous ne disposons pas de grandes entreprises en volume suffisant ceci est une évidence, avec 99% de nos trois millions d'entreprises qui emploient moins de 50 salariés dont 96% en comptent moins de 19 et 84% moins de 4.

Notre marge de progression est donc énorme si le pouvoir politique accepte de prendre en compte cette réalité que les historiens connaissent tous et qui explique déjà le retard de la France à se relever de la crise de 1929.

Moins de 700 entreprises sont cotées en bourse (696 exactement) moins de 2000 entreprises comptent plus de 500 salariés soit au passage le même volume que dans chacun des lands Allemands.
Quand la France comptera non pas 30 000 entreprises de plus de 50 salariés
mais 300 000c'est à dire à l'identique de tous nos voisins alors l'avenir deviendra radieux car ceci nous permettra alors d'aborder enfin l'export avec des chances certaines d'y faire notre place.

à titre de comparaison l'Allemagne accompagne 30 000 nouvelles entreprises chaque année à l'export, entreprises qui toutes comptent plus de 200 salariés au moins;
En france avec nos 30 000 entreprises de plus de 50 salariés ceci est impossible même si les gouvernements tentent de le faire depuis 1996 avec au passage deux fois plus de fonctionnaires qu'en Allemagne avec les résultats connus de tous.
180 milliards d''excédents en ALLEMAGNE
pour 60 milliards de déficit en FRANCE.
 
Notre commerce extérieur est réalisé à 50% par les entreprises du CAC 40 mais leur capital est aujourd'hui aux mains de fonds de pensions US (depuis 1983 merci fabius) même si elles réalisent 80% du PIB de la FRANCE.

Leurs sièges sociaux ont été dé localisés à l'étranger (ou plus exactement sont devenues des filiales de holdings qui elles sont à l'étranger )afin d'échapper au fisc confiscatoire de notre paysmanque à gagner 27 milliards chaque année (merci Fabius et merci Sarko depuis 1995)

90% de nos échanges sont assurés par 5000 entreprises et le total soit 100% par un peu moins de 125 000 entreprises parfois minuscules mais leaders mondiales dans leur secteur. les 2/3 de nos échanges s'effectuant au passage au sein de la CEE dont 50% avec la seule Allemagne.

Quand nos politiques de droite ou de gauche accepteront d'ouvrir les yeux et que nous ferons comme tous les autres alors tous les espoirs sont permis pour notre pays.

N'oublions jamais que nous avons inventé, la photo, le cinéma, l'aviation et même le PC (la société Prologue aux sud de Paris existe toujours d'ailleurs)

Plus de 50 000 informaticiens travaillent toujours dans la silicone valley et la quasi totalité des chefs de projets sont encore Français;

Quand la France se réveillera et donnera enfin leurs chances aux porteurs de projets notre avenir collectif sera à la hauteur des espérances de notre jeunesse. (création d'une politique réelle d'accompagnement des PME innovantes)

230 000 diplômés d'au moins une licence chaque année, alors que notre tissus économique n'offre en raison de la minuscule taille de nos entreprises que moins de 100 000 postes de cadres en flux annuel. (dont 60 00 sont hypothéqués par les élèves des grandes écoles)

Quand nous disposerons de 300 000 entreprises de plus de 250 salariés alors toutes les compétences de notre jeunesse trouveront leur place dans notre économie (et non plus comme secrétaires au sein des trois fonctions publiques pléthoriques) . un milliards d'exportation crée 15 000 emplois: à méditer quand on sait que la croissance chinoise est de 10% et autant en INDE ou au Brésil.


Certes aujour'hui notre pays est dans une impasse en raison de la faiblesse de nos entreprises, mais d'ici 10 ans tout s'inversera car il n'y a plus d'autre alternative que la gauche ou la droite gouverne le pays,
tous les espoirs sont permis car ils reposent sur nos capacités inventives que notre histoire démontre depuis la conquête romaine.