à écouter les socialistes, l'état aurait déjà fait cadeau aux PATRONS de 20 milliards avec le CICE et près de 42 milliards avec le pacte de responsabilité

 

 

fabuleux cadeaux fait au Patronat qui devait lui permettre d'enrayer l'explosion du chômage en France.

 

juste retour équitable de ces mesures qui coûteront tant au peuple.

 

 

Or que font ils?

 

 

RIen et pire ils n'embauchent plus devenant ainsi les seuls responsables (selon les bons socialistes) de la situation économique et de la misère du pays en refusant au peuple son droit le plus élémentaire avoir un travail rémunéré qui permette au salariés sa dignité et l'assurance de pouvoir élever sa famille.

 

 

Devant une telle 'barbarie" un tel incivisme , le patronat refuse ainsi idéologiquement le socialisme et se rend coupable aux yeux des "pauvres" travailleurs de la pire indécence, contraindre l'ouvrier au chômage de masse et à sa conséquence la misère de ses enfants.

 

 

Qu'ils partent tous comme le disait avec vigueur le" Brave " Mélanchon,

 

 

certains l'ont fait (Salauds de patrons) privant ainsi le pays de leurs compétences mais pire en allant créer des entreprises à l'étranger . volant ainsi ce qui revient de droit aux ouvriers Français leur propre travail.

 

 

Salauds de patrons!

 

 

comme l'expliquait doctement le gros bourgeois MARX en 1848, rien n'a changé dans l'exploitation du peuple par les Bourgeois.

 

 

 

 

Comme l'explique maintenant certains socialistes, les patrons vont attendre tranquillement 2017 et le retour de la droite au pouvoir pour enfin remplir leur devoir citoyen, assumer leurs responsabilités en créant des emplois pour tout le monde salarié.

 

 

Salauds de patrons!

 

 

Ils se contentent de vivre au ralenti, assurés de toujours gagner suffisamment pour leurs besoins personnels et ceux de leurs familles contrairement aux pauvres salariés qu'ils maintiennent dans le chômage et la misère.

 

 

 

Salauds de patrons.

 

 

Ils désertent l'école de la république en isolant leurs enfants de ceux vulgaires du peuple. Ils financent à outrance des heures de cours personnels supplémentaires afin que leurs enfants maintiennent le niveau d'excellence qui était le leur et qui débouchera tous le savent vers la sélection impitoyable des classes préparatoires aux grandes écoles. (désormais interdites aux fils d'ouvriers moins de 7% alors qu'ils étaient 37% en 1955 avec les bourses)

 

 

Salauds de Patrons!

 

 

Ils financent les voyages dans le monde entier de leurs progénitures, qui devant la nécessité de ces voyages maîtrisent plusieurs langues à l'oral, contrairement aux enfants du peuple qui ne découvrent le monde qu'au travers des voyages des romans de Jules Vernes du moins pour ceux qui maîtrise la lecture. (soit moins de 50%)

 

 

Salauds de Patrons !

 

 

Ils payent des cours de tennis à leurs enfants, des cours d'équitation, des cours de musique et leur font savourer les plats traditionnels de nos montagnes lors des séjours de ski à Megève à Courchevel si ce n'est à Gstadt ou Zermatt.

 

 

Salauds de Patrons !

 

 

 

mais au fait qu'en est il de ces 20 milliards de CICE et des 42 milliards d'euros si injustement accordés?

 

 

en ont ils vu les premiers centimes d'euros?

 

 

dans l'hypothèse d'une réponse négative nous aurait on trompé et ce malgré nous?